Les femmes de mes amis (Jal aljido motamyunseo) – Hong Sangsoo – 2010

Les femmes de mes amis (Jal aljido motamyunseo) - Hong Sangsoo - 2010 dans Hong Sang-Soo 3665640zpuyb

Parenthèse ?     

   5.0   Le cinéaste coréen n’a de cesse de se mettre en scène. Si ses films ne sont pas directement autobiographiques on se doute qu’en grande partie, tous ces aléas, ces rencontres, ces impromptus il les a plus ou moins vécu. Un moment dans le film une femme demande à notre personnage masculin pourquoi ses films sont comme lui, pourquoi il met sa propre vie en image. Le personnage, encore une fois alter ego de Hong Sangsoo répond qu’il ne voit pas comment il pourrait faire un film sur quelqu’un d’autre étant donné qu’il se connaît suffisamment mal lui-même. Dans chacun de ses films, principalement les derniers, Hong Sangsoo s’intéresse avant tout à un personnage central, cinéaste ou ayant un lien avec le cinéma, et à ses interactions avec des connaissances, récentes ou dans son passé, lointaines ou non. Ici nous sommes d’abord dans une ambiance de festival car Ku Kyung-Nam est choisi comme juré. Ce n’est pas tant le festival qui nous intéresse que les relations entre les différents jurés, réalisateurs ou acteurs. A partir de là, le personnage, qui découvre par la même occasion la ville de Jeochon, effectue diverses rencontres avec d’anciens amis, comme cet homme marié avec qui il y a huit ans ils avaient crées une boite de production avant de se brouiller et de ne plus se croiser, comme ce vieux professeur, son maître à penser dont il ne manquera pas de séduire sa jeune épouse. Les femmes de mes amis est un film masochiste sur le petit monde de l’artiste, vivant dans l’artifice et l’hypocrisie de ses semblables, se croyant respecté, en droit de séduire tout le monde, mais simple arriviste talentueux aux yeux des autres. Même si je trouvais Night and day un peu foutraque, sans doute trop long, il avait un charme assez nouveau, presque Godardien dans le cinéma du cinéaste coréen, sorte d’ovni dans sa filmographie. Woman on the beach était une belle confirmation de son talent, comme suite logique à Turning gate et La femme est l’avenir de l’homme. Les femmes de mes amis creuse une fois de plus le même sillon mais cette fois ci je trouve que la magie opère beaucoup moins, Hong Sangsoo, à force de radotage risque de se mordre la queue, et l’on entre difficilement dans son procédé transitionnel, certaines séquences ne se répondant pas aussi bien que dans d’autres de ses films. Bien entendu c’est toujours avec douceur et élégance que ses films opèrent mais ici j’en ressors très peu ému, pas vraiment grandi. Ou alors peut-être est-ce un film mineur dans sa filmo. Dans l’ambiance hypocrite de début de film avec éloges à gogo entre les membres du jury, un garçon avoue à Ku Kyung-Nam que ses films ont changé quelque chose en lui, qu’il a appris beaucoup, qu’il comprend mieux les gens désormais. Quelque part je ressens cela avec Hong Sangsoo. Mais pas du tout avec Les femmes de mes amis. Je n’en garderai probablement rien. Je préfère nettement revoir ses précédents films.

0 commentaire à “Les femmes de mes amis (Jal aljido motamyunseo) – Hong Sangsoo – 2010”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Catégories

Archives

juillet 2010
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche