• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 26 septembre 2010

Archives pour 26 septembre, 2010

En avant jeunesse ! (Juventud em marcha) – Pedro Costa – 2008

En avant jeunesse ! (Juventud em marcha) - Pedro Costa - 2008 dans Pédro Costa 56889_35d3b65e422d2f25dd2852b146a6e159

     7.0   Très compliqué d’en écrire quelques mots. C’est trop immense. Au sens où ce n’est pas un film anodin, c’est un film qui marque, et puis c’est un film très lumineux et pourtant étouffant. Le ciel est noir dans En avant jeunesse !, on ne le voit qu’une seule fois et donc on ne le voit pas. Pourtant ce sont bien des rayons lumineux qui viennent éclairer certains visages, certaines pièces. D’un point de vue formel c’est à tomber par-terre. Je trouvais les contrastes de lumière fulgurants dans son dernier film, Ne change rien, mais il y avait le noir et blanc qui radicalisait ce côté cosmique. Je savais qu’En avant jeunesse ! était en couleur. Franchement j’étais tout aussi hâtif que méfiant. Finalement dans ce qui est du cadre il n’y a pas de changement, nous sommes dans des profondeurs assez courtes. Généralement ce qui me fait peur au ciné. Je préfère nettement un cinéma à la Jia Zhang-Ke où le plan file à l’infini. Où les personnages se perdent dans une immensité. C’est ce qu’il y a de plus fort ici : les personnages se perdent bien dans une immensité mais on ne la voit pas. Elle est imaginaire. Derrière les murs, on l’entend. Filmer un bidonville et des chambres d’appartements c’est cela dans En avant jeunesse ! A hauteur d’hommes, sans cesse. Malgré tout j’ai trouvé ça fabuleux. C’est tellement beau. On a l’impression d’être sur une autre planète. C’est un décor, une lumière, une sonorité qu’il est impossible d’avoir ressenti dans un autre film. A défaut d’être bouleversé j’étais captivé. Parfois perdu aussi. J’aime la façon de filmer le vide puis le mouvement. Les dialogues vides et les dialogues forts. Tout ce qui se dit dans cette chambre avec cette jeune femme, Vanda, je trouve cela hallucinant. Mais j’ai vraiment besoin de le revoir ce film. D’y entrer vraiment corps et âmes. D’y chercher un état de fascination qui m’a manqué. J’ai trouvé ça magnifique mais j’ai ressenti aussi quelques longueurs. Question d’humeur sans doute. Je vais sûrement le revoir très vite…


Catégories

Archives

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche