• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 18 juin 2014

Archives pour 18 juin, 2014

Quatre garcons plein d’avenir – Jean-Paul Lilienfeld – 1997

10264520_10152119852712106_3379539702972381967_n

   4.0   Il m’a fallu un bon quart d’heure avant d’accepter son tempo (épileptique) et sa bêtise (pré-pubère). Une fois ce problème réglé, il a fallu aussi passer au-dessus de quelques aberrations de casting (Patrick Sébastien, non mais WTF quoi) mais ensuite, comme j’étais bien luné et que j’étais fasciné par le débit du film et son outrance et sa vulgarité de mise en scène (façon Coline Serreau) je me suis pris au jeu et j’ai même fini par rire à plusieurs reprises bien que la plupart des gags soient de niveau CP. Bref ça fait très sous doués passent leur licence de droit mais in fine ça me fait un peu plus marré que Les sous-doués.

La jungle – Matthieu Delaporte – 2006

10256513_10152119852357106_644904512479449019_n

   4.0   C’est presque une bonne surprise. Une semi surprise on va dire. En fait je trouve le film très drôle quand il cherche à l’être donc d’un point de vue « buddy movie de looser s’envoyant continuellement des vannes » le pari me semble assez réussi. C’est moins bon dès que ça veut être un peu profond et dire des choses sur la société du gain et de la consommation. On évite tout de même le revirement réac à la toute fin mais vraiment in extrémis, par le gag, du coup j’en garde une plutôt bonne image. Mais pas de quoi se relever la nuit, bien entendu.

La nouvelle guerre des boutons – Christophe Barratier – 2011

06_10-nouvelle-guerre-des-boutons-930620_scalewidth_630

   0.5   C’est épouvantable, en restant poli. Pire que l’autre je crois ce qui semblait déjà insurmontable. En fait, celui-ci essaie en prime d’embrasser l’Histoire (la seconde guerre mondiale) mais c’est encore pire, complètement à côté de la plaque. Surtout, je n’ai jamais vu des enfants jouer aussi mal, c’en est presque bluffant.

Comme des frères – Hugo Gélin – 2012

1062304

   5.5   Agréablement surpris. Pourtant au départ ça faisait peur, très Husbands du pauvre, très Petits mouchoirs dans l’âme en définitive. Et puis le film finit par trouver son ton, son émotion. Ce n’est pas un film qui me marquera durablement, il y a plein de choses ratées, mais ce n’est pas agaçant loin de là, c’est même touchant, voire très touchant par moments, donc c’est déjà pas mal. Et l’interprétation est top.


Catégories

Archives

juin 2014
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche