• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 11 février 2015

Archives pour 11 février, 2015

La danse, le ballet de l’Opéra de Paris – Frederick Wiseman – 2009

07. La danse, le ballet de l'Opéra de Paris - Frederick Wiseman - 2009Corps inflammables.

   7.0   Qu’il investisse une salle de sport ou l’Opéra de Paris, Wiseman s’intéresse au fonctionnement du lieu, sa respiration, ce qui le fait exister quotidiennement ainsi qu’à ceux qui l’habitent et interagissent en son sein. Boxe (Boxyng gym, sublime) ou danse c’est la même chose. C’est un monde, duquel on ne s’extirpe pas, sauf au détour de quelques brefs plans de l’extérieur. Sa caméra entre dans les lieux et devient à la fois personnage et spectateur à part entière. Spectateur que l’on ignore et personnage ubiquiste devant lequel la vie dans l’établissement s’abandonne. Les répétitions, les représentations, les entrevues hiérarchiques, la partie administrative, les costumes, la cantine. Tout est scruté avec minutie, lentement, toujours à la bonne distance. Parfois, une répétition est entrecoupée de plans de couloirs vides ou de plans sur les toits de Paris. Respirer pour mieux y revenir. Les plans sont fixes, parfois longs, parfois très longs. Pas de cahier des charges à se coltiner. Il y a forcément un gros travail de montage en amont mais tout parait pourtant hyper spontané. C’est un assemblage de séquences découlant sûrement d’un nombre incalculable de rushs. La durée n’existe plus. ça pourrait être bref, ça peut tout aussi bien s’étirer à l’infini. C’est un opéra disséqué dans toute sa conception. Et c’est absolument génial.

Minuscule, la vallée des fourmis perdues – Hélène Giraud & Thomas Szabo – 2014

22.-minuscule-la-vallee-des-fourmis-perdues-helene-giraud-et-thomas-szabo-2014-1024x655

Comme des bêtes muettes.

   4.0   J’ai une grande tendresse pour les minis histoires de cette franchise qui mise tout sur le rythme et le visuel puisqu’il n’y a jamais de parole. Malheureusement, comme attendu, sur un format long ça fonctionne beaucoup moins bien, c’est même très vite ennuyant.

Le carnaval de la petite taupe (Krtek) – Zdenek Miler – 1976

17.-le-carnaval-de-la-petite-taupe-krtek-zdenek-miler-1976-1024x747Rebelle de la forêt.   

   5.5   J’avais oublié de parler de ce visionnage d’octobre, pourtant très marquant personnellement puisque ce fut ma première séance ciné avec mon fiston. Film d’animation tchèque, muet musical, de 40 minutes en cinq épisodes, sur les (mes)aventures d’une petite taupe espiègle et maladroite. C’est plutôt chouette.


Catégories

Archives

février 2015
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche