Magic Mike – Steven Soderbergh – 2012

803149-6e1e85a2-b87b-11e3-9942-d7dbb3111cd3Showboys.

   7.5   C’est absolument génial. A tel point que je me demande s’il ne constitue pas avec The Knick, à ce jour, la plus grande réussite de Steven Soderbergh, pour qui j’avais auparavant, je le conçois, que peu d’estime. Cette plongée dans les coulisses d’un club de strip-tease masculin, qui est par ailleurs tirée de la véritable histoire de Channing Tatum (d’où sa présence) vaut essentiellement pour son interprétation, c’est une évidence, mais pas que. L’auteur parvient en effet, au détour d’une mise en scène soignée, très sobre, très sensuelle à restituer la respiration de ce monde à la fois dans le fantasme de l’excès et la crainte de l’âge. C’est très bien équilibré, très beau. Le film, plongé généralement dans un néo réalisme de rapports entre collègues, de festivités outrancières, de relations familiales, de problèmes d’argent, est régulièrement entrecoupé de scènes de show, exaltées, prises dans leur caractère répétitif, leur mise à nu et ce petit côté burlesque qui donne au film sa singularité comique. Disons que McConaughey laisse parfois échappé un alright, alright, alright et que ça se fond miraculeusement dans l’ensemble, ça ne fait pas trop, sans doute parce qu’il joue le présentateur cela dit. Si l’on peut toutefois regretter une image un peu jaune dès que le film s’extirpe du club, il s’avère extrêmement efficace dans les intérieurs. La mise en espace et la gestion du hors champ, notamment, ce dehors zone de danger, ce d’autant plus lorsqu’un cyclone les contraint à rester cloîtré façon Ange exterminateur. Je pense que c’est un futur classique. A part ça, je suis en train de découvrir Tatum et je trouve que c’est un excellent acteur, fascinant de variation, moi qui ne voyait avant en lui (sans le voir donc) qu’un bovin sans relief. Sinon, est-il nécessaire de parler de Matthew ? J’ai l’impression d’en parler à chaque fois que je vois un film avec lui. Ça fait un peu groupie, non ? Juste dire que même avec un rôle de « second » ici il explose à peu près toute la concurrence, qu’il soit torse nu, en string ou arborant un marcel moulant jaune.

0 commentaire à “Magic Mike – Steven Soderbergh – 2012”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Catégories

Archives

avril 2015
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche