• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 14 septembre 2015

Archives pour 14 septembre, 2015

Les diaboliques – Henri-Georges Clouzot – 1955

diabolique-2   8.5   Ce Clouzot faisait partie de ces films que je n’avais jamais vu. Ces ratés de la honte. Voilà, c’est réparé. J’ai trouvé ça extra à tout point de vue. Je remarque que je me fais facilement berné quand même, je n’ai rien vu venir, rien de rien. Mais le film est plus fort que son twist, c’est un monument de suspense, d’angoisse et d’épouvante. D’une puissance mise en scénique de bout en bout. Grand, très grand moment. Certaines scènes ne vont pas me quitter de sitôt.

La Traversée de Paris – Claude Autant-Lara – 1956

cr,640,450-ded3ed   3.5   Zéro mise en scène. Sur un sujet pareil c’est quand même dommage. Et puis en plus faut se farcir les gueules du cinéma franchouillard. Bon j’exagère, De Funès on le voit peu, ouf. Gabin est bien. Bourvil m’a gonflé en revanche. Bref, hormis deux/trois séquences rigolotes ça n’a pas grand intérêt. Et puis c’est quoi cette fin de merde, sérieux ? C’est dingue car il y a une dimension tragique toujours sous jacente mais réellement exploitée le temps d’une scène forte. Puis derrière tout est annulé c’est bête.

La croisière du Navigator (The Navigator) – Buster Keaton & Donald Crisp – 1924

Annex-Keaton-Buster-Navigator-The_061Bateau solo.   

   5.5   Je suis mitigé dans la mesure où je trouve la construction burlesque totalement incroyable, comme rarement je l’avais encore vu chez Keaton, c’est dix idées de gags par plan, au bas mot. Le bémol c’est la vision qu’il a de l’indigène, tellement gênante (Que des sauvages cannibales !) surtout quand on prend par exemple celle qu’en a Murnau dans une merveille comme Tabou, sensiblement réalisée la même année.

Les tontons flingueurs – Georges Lautner – 1963

imageFaut r’connaître… c’est du brutal !

     5.0   Mieux que dans mes souvenirs, nettement plus agréable. Le film vaut évidemment surtout pour ses quelques répliques bien senties et ses acteurs qui s’en donnent à cœur joie dans le cabotinage. C’est un chouette divertissement du dimanche soir, rien de plus mais c’est déjà pas mal. La copie blu ray est jolie même si elle accentue vachement les (mauvaises) ombres.

La danse rouge (The red dance) – Raoul Walsh – 1929

93293652_o   7.0   Mon premier Walsh et c’est superbe. Il parait que c’est l’un de ses moins bons films, pourtant. Et bien si tous les autres sont de cette trempe ça me va à moi. Quel sens du rythme, quelle ampleur dans le récit ! Et puis cette longue scène de séduction timide dans cette maison perdue au fin fond des bois : magnifique ! C’est vrai qu’il déploie des coutures hyper visibles « Knowledge is light, ignorance is darkness » mais bon sang il le fait tellement bien.


Catégories

Archives

septembre 2015
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche