• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 11 octobre 2015

Archives pour 11 octobre, 2015

Le vieil homme et l’enfant – Claude Berri – 1967

Alain Cohen, Michel SimonClaude et Pépé.

   7.0   C’est le premier long métrage de Claude Berri. Semi autobiographique, le film annonce d’emblée la couleur, dans un prologue écrit : C’est l’histoire d’un souvenir, nostalgique et reconnaissant, d’un enfant juif ayant vécu à la campagne – afin d’éviter les rafles – chez un couple de vieux retraités, pétainistes et antisémites, dans laquelle il a du faire profil bas et bon petit catholique. Je craignais que le film joue la carte d’un pseudo suspense pour ne pas se faire démasquer mais non, jamais il ne tombe là-dedans. Il ne fait que poursuivre ce que le titre annonçait : raconter la relation entre cet enfant – plongé dans un monde inconnu – et ce vieil homme (Excellent Michel Simon) vétéran de la grande guerre, qui même campé sur ses positions (Les animaux avant les hommes, en gros) parvient à entretenir un dialogue plein de complicité, très beau, très intime avec le petit garçon. Alain Cohen – Que l’on retrouvera quatre ans plus tard dans Le cinéma de papa – joue Claude, alter ego du cinéaste. Il y est sublime. Je ne suis notamment pas prêt d’oublier ces quinze premières minutes, en famille, d’une justesse absolument bouleversante. Le reste est une chronique quotidienne, sous occupation allemande, guerre invisible dont on entend le déroulé par radio et dont on ressent l’impact au sein de la famille ainsi qu’à l’école. C’est très simple, très beau.

Le poulet – Claude Berri – 1965

00L’ultime souper.

   6.0   Un village à la campagne. Un couple et leur petit garçon de cinq ans se rendent dans une ferme voisine pour y acheter un poulet. Un peu désorienté quand il apprend qu’on mange le poulet mais pas la poule car cette dernière pond des œufs, l’enfant commence au fil des jours à s’attacher à ce pauvre animal au sort jeté, qui se doit de bien manger pour être bien mangé. Lorsque la date du festin est annoncée pour le dimanche à venir, le garçon se lève en pleine nuit, prend un œuf dans le frigo afin de faire en sorte que le poulet devienne poule aux yeux de son père. C’est un beau film sur l’enfance, ses errances et interrogations, qui parvient à saisir des petits moments de simplicité et de grâce, transformant ces petites découvertes et caprices enfantins en grands actes de résistance. Et puis le film a l’élégance de ne jamais tomber dans le niais. Non, les parents ne vont pas vraiment croire que leur poulet s’est transformé en poule. A ce titre la fin est une absolue merveille et annonce subtilement l’ouverture de Le vieil homme et l’enfant.


Catégories

Archives

octobre 2015
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche