• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 octobre 2015

Archives pour 14 octobre, 2015

La revanche de Freddy (A Nightmare On Elm Street Part 2, Freddy’s Revenge) – Jack Sholder – 1986

37.-la-revanche-de-freddy-a-nightmare-on-elm-street-part-2-freddys-revenge-jack-sholder-1986-1024x633Kill for me.

   3.0   Une suite qui ne fait pas illusion très longtemps. Le début est intéressant, même s’il n’y a plus de mise en scène, de respiration, de terreur propre au film de Wes Craven. Mais le fait est que Freddy cette fois, ne souhaite plus vraiment tuer dans le sommeil des étudiants mais utiliser le corps de l’un d’eux qui s’en chargera. En gros, Freddy intègre le réel et devient un croque-mitaine comme un autre. Pourquoi pas après tout. Sauf que chaque séquence est traitée par-dessus la jambe (C’est quoi cette scène grotesque de perruche ?) et teintée systématiquement de ridicule – A l’exception du premier meurtre, assez chouette, dans les douches de l’école. Sans compter que le réel ne peut être aussi impalpable qu’un cauchemar ou alors il faut lui donner les moyens de l’être. Toutes les apparitions de Krueger ici prêtent plus à sourire qu’autre chose. Comme l’est aussi ce drôle de casting éminemment masculin, en cuir et en chemise hawaïenne venant ponctué le contenu crypto gay. Ah, cette relation chelou entre Jesse et Grady, entre scène de ménage à la cantine et partie de pompes communes commanditées par un prof de sport SM – qui finira fouetté à coup de serviettes par notre boogeyman pas super sensible au charme de sa musculature. Mais tout s’apprête à culminer dans une séquence festive au bord d’une piscine qui s’avère finalement assez risible. La fin dans la chaufferie relève quelque peu le niveau mais c’est déjà trop tard. Ce Nightmare on Elm street 2 n’est en fait qu’un gros nanar. A part ça, vous trouvez pas que Lisa ressemble à Meryl Streep ?

A bout portant – Fred Cavayé – 2010

a-bout-portant-de-fred-cavaye-4392821zguidFast & Furious.

   5.0   Film dans la lignée de Pour elle, du même cinéaste. Absolument aucun gras. C’est un peu invraisemblable évidemment mais ça se regarde bien. Concernant le cas insoluble Lellouche je ne l’ai jamais trouvé aussi bon qu’ici. En fait, j’irai même jusqu’à dire que Cavayé a trouvé le seul vrai personnage que le gros Lellouche pouvait incarner. Rien que pour ça, je suis admiratif. Le truc c’est qu’ils en font tous des tonnes autour de lui, Lanvin, pour ne citer que lui, est risible à souhait. Du coup je trouve Lellouche parfaitement dans son personnage, ou peut-être que j’accepte davantage qu’il soit ridicule je ne sais pas. Je ne dis pas qu’il est bon non plus, simplement pour une fois il ne m’énerve pas. Et puis c’est un film à l’énergie, qui se fiche complètement d’une quelconque psychologie, ça dure 1h20 et ça ne redescend jamais, du coup il peut tout se permettre : les mauvais acteurs comme les invraisemblances. Les seules images que j’en garde sont d’ailleurs des images en mouvement. A l’inverse d’un Arcady qui comme toujours fait des films de « grandes phrases ».

End of watch – David Ayer – 2012

End of Watch   3.0   Pas mal mais un peu trop hystérique pour moi. Et puis je ne comprends pas le choix de faire un faux reportage, c’est tellement trop dans l’air du temps, trop comme tout le reste que ça n’a plus aucune utilité. Fuqua (Training day) auquel on pense pas mal ici, aurait sans doute fait un truc autrement plus intéressant.


Catégories

Archives

octobre 2015
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche