• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 9 novembre 2015

Archives pour 9 novembre, 2015

Les revenants – Saison 2 – Canal+ – 2015

12036706_10153237843712106_8212369495162862245_nLes égarés.

   3.0   C’est une immense déception. Alors au-delà de l’attente provoquée par une première saison de haute volée et au-delà du break trop imposant qui la sépare de son excitant retour, Les revenants, second acte, ne parvient jamais à susciter autre que du désarroi et de la confusion. Certes, l’ambiance aussi ouatée que pesante plane toujours, certes la mise en scène de Fabrice Gobert maintient ses quelques instants de belle inspiration, certes le mystère et la sidération qu’il provoque s’immisce parfois, il n’empêche que dans sa globalité, le récit est bien trop dilaté, les agencements mal fichus, notamment dans ses enchainements au sein d’un épisode autant que d’un épisode à l’autre. Ce qui fonctionnait à merveille il y a trois ans s’est quasi entièrement évaporé : Les liens entre les personnages sont plus diffus, les ponts scénaristiques, surtout entre les années (de nombreux retours en arrière peu fulgurants) sont soit téléphonés, soit indigestes. Et puis tout bêtement, il n’y a plus grand-chose de stimulant là-dedans, on attend que ça se passe. Tout ce qui tourne autour d’Adèle et Simon piétine, même chose avec Julie et Victor. On retient davantage ce qui se déroule chez les Séguret même si l’on a continuellement la sensation que ça pourrait être cent fois mieux raconté. J’aime beaucoup Laurent Capelluto, mais là ce flic qui met huit épisodes à accepter l’idée que les morts soient revenus, au secours. Les nouveaux venus – et connus – Aurelien Recoing et Laurent Lucas campent des personnages quasi transparents. Je peux continuer, l’inventaire est long. Reste que ça se regarde, que ça tient suffisamment en haleine, que formellement c’est tout de même pas dégueulasse. L’épisode 4 centré sur Virgil est très beau. Le 7 il y a aussi quelque chose. Mais ça ne débouche sur rien de probant, de fort, de stimulant, comme la saison d’ouverture parvenait à le faire. Pour moi, le ratage n’est pas dans True detective mais là.

Under the dome – Saison 3 – CBS – 2015

32Breaking point.

   1.0   Dans la rubrique J’ai testé et souffert pour vous jusqu’au bout, ça se pose-là. Je m’étais juré de ne pas y revenir, mais apprenant que la série avaient été annulée après la diffusion (et les audiences décevantes) de cette troisième saison, je me suis dis, en bossant pourquoi pas se laisser embarquer par sa diffusion TV, histoire de voir jusqu’où ils sont capables de s’enfoncer. Et c’est toujours n’importe quoi. Chaque parcelle de scénario est éculée, chaque micro événement prévisible, les personnages n’ont aucune ossature et l’on ne comprend pas les trois-quarts de leurs choix, mais surtout c’est laid, en permanence. Je n’ai rien contre les images studio mais quand même, faites un effort les gars! Niveau récit, c’est la même chose, tout est placardé sans originalité, sans la moindre prise de risque. Et puis cette fin, sérieux. Je regarde par curiosité de voir où ce foutoir va nous emmener et ils ne sont pas capables d’en finir décemment, plantant tous les arcs narratifs en enchaînant les fausses fins et les faux twists. Usant de bout en bout. Allez hop, une série de plus en moins.


Catégories

Archives

novembre 2015
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche