Au nom de ma fille – Vincent Garenq – 2016

14990975_10154124915237106_6351320079609930684_oL’affaire et le vide.

   3.0   Après Outreau et Clairstream, Garenq s’attaque à l’affaire Dieter Krombach. Ce qu’il réussissait dans les précédents échoue lamentablement ici : Déjà, le film dure 1h23, montre en main. Pour condenser 30 ans d’affaire c’est un peu mince. Il multiplie les lieux et les dates pour lesquels il extraie un événement important et ça prend chaque fois cinq minutes, dans le meilleur des cas. On a autant de mal à saisir les tenants et aboutissants de cette intrigue entre l’Allemagne et la France, l’Autriche et la Suisse, que de s’intéresser au cas par cas aux personnages puisqu’ils ne sont que des pantins au service d’un récit, réduit à une colonne de brève. Et puis Auteuil je peux pas, impossible. Même L’adversaire, le meilleur film de Nicole Garcia, j’ai du mal parce qu’il est là. Là vous ajoutez Marie-Josée Croze qui joue comme une cafetière et le tour est joué. Même dans sa mise en scène le film est d’une platitude ahurissante, jusque dans sa pseudo reconstruction, les vieillissements des personnages, tout semble bâclé de A à Z. Bizarre car les deux précédents, je le répète, étaient vraiment passionnants de ce point de vue-là.

0 commentaire à “Au nom de ma fille – Vincent Garenq – 2016”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Catégories

Archives

décembre 2016
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche