• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 mars 2017

Archives pour 6 mars, 2017

Gibraltar – Julien Leclercq – 2013

16830772_10154446567572106_5388816643920507856_nInfiltré malgré lui.

   4.0   Encore un qui croit renouveler le genre, devenu moribond, du polar à la française. Chrysalis et L’assaut c’était horrible et c’était déjà lui. Gibraltar est un peu plus intéressant, déjà parce que le film se déroule à Gibraltar, endroit très cinégénique, même via la caméra de ce tâcheron de Leclercq, mais aussi parce qu’on y suit un pauvre type, qui tient une guinguette et qui pour palier à de gros problèmes financiers accepte de se retrouver agent de renseignement pour les douanes françaises, d’abord en livrant des informations puis en rencontrant de dangereux trafiquants de drogue. De renseignements en infiltrations, échanges et manipulations, le film se suit agréablement, à raison d’une réalisation extrêmement classique, jamais tape à l’œil non plus, mais on aurait rêvé d’un vrai cinéaste aux manettes, qui aurait écrit de super personnages et crée de la densité accompagnés de séquences mémorables. C’est comme pour La French de Jimenez (Qui était un peu mieux quand même) on sent que les mecs rêvent de Mann et Melville, mais ne leur arrivent pas à la cheville. Le film se base sur l’histoire vraie d’un français expatrié à Gibraltar, Marc Fiévet, qui avait raconté son histoire dans un livre en 2003. On a l’impression que c’est tout ce qui intéresse Leclercq : Raconter une histoire vraie – Comme pour sa purge, L’assaut. Il ne transcende rien et j’imagine (car je n’ai pas lu le bouquin) ne raconte rien de plus ou de différent que ce qui apparait dans la plume de Fiévet. Les acteurs, quant à eux, font le job, sans plus.

La chute de Londres (London has fallen) – Babak Najafi – 2016

32     1.9   Vu en dilettante, en mangeant des cochonneries puis en jouant au Bohnanza, ce qui est amplement suffisant pour vous dire que je trouve ça à chier. J’aimais pourtant bien l’idée du film sur une attaque terroriste ciblant les pontes politiques rassemblés un jour de funérailles, une version bien burnée, popcorn se déroulant en bord de Tamise. Mais Londres n’est qu’un décor comme un autre : Une prise de vue aérienne ici et là et basta. Rarement vu plus américano-centré que cette daube, drôle contre son gré, parcourue d’effets immondes et de course-poursuites illisibles. L’auteur avait réalisé des épisodes de la série Banshee, comme quoi filer un film (Car oui c’est un pur produit mercantile) à un réalisateur de série a rarement été une bonne idée. Un point cela dit pour le sous-texte gay-friendly contre sa volonté là aussi, mais bon, quand ça pue à ce point la testostérone j’ai l’impression de ne plus voir que ça. Toutefois, j’essaierai bien White House Down, ça ne peut pas être pire.


Catégories

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche