• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 juin 2017

Archives pour 6 juin, 2017

Top Mouk

mommy10     Voilà, je termine laborieusement ce tour du monde. Un seul coup de cœur, au final, et très inattendu, tant mieux. Et pas mal de déceptions, même dans les films aimés, malgré quelques belles trouvailles. Et un paquet de trucs très dispensables.

Ce qui me permet, et c’est plutôt d’actualité quelques jours après la fin du festival de Cannes, de dresser un top et de faire un palmarès :

1. Québec : Mommy, Xavier Dolan (2014)
2. Colombie : L’étreinte du serpent, Ciro Guerra (2015)
3. Argentine : Jauja, Lisandro Alonso (2015)
4. Corée du sud : Haewon et les hommes, Hong Sang-soo (2013)
5. Australie : Wolf creek, Greg McLean (2006)
6. Allemagne : Montag, Ulrich Köhler (2006)
7. Taiwan : Les chiens errants, Tsai Ming-liang (2014)
8. Portugal : John From, João Nicolau (2016)
9. Lituanie : Indigènes d’Eurasie, Sharunas Bartas (2010)
10. Japon : Saudade, Katsuya Tomita (2012)
11. Hongrie : White god, Kornél Mundruczó (2014)
12. Hong-Kong : The grandmaster, Wong Kar-wai (2013)
13. Italie : Reality, Matteo Garrone (2012)
14. Maroc : Rock the Casbah, Laïla Marrakchi (2013)
15. Iran : Une famille respectable, Massoud Bakhshi (2012)
16. Chili : La danza de la realidad, Alejandro Jodorowsky (2013)
17. Pays-bas : Tricked, Paul Verhoeven (2014)

Prix du scénario : White god.
Prix du jury : Jauja.
Prix d’interprétation féminine : Jeong Eun Chae dans Haewon et les hommes.
Prix d’interprétation masculine : John Jarratt dans Wolf creek.
Prix de la mise en scène : Les chiens errants.
Grand prix du jury : L’étreinte du serpent.
Palme : Mommy.

Tricked (Steekspel) – Paul Verhoeven – 2014

18. Tricked - Steekspel - Paul Verhoeven - 2014Tentative oubliée.

   2.0   Je croyais que Verhoeven n’avait rien fait entre Black Book (2006) et Elle (2016) à tord puisque le déroutant cinéaste hollandais s’est aventuré dans une expérience tout aussi déroutante, un projet Entertainment Experience basée sur le crowdsourcing consistant à balancer un embryon de scénar sur le web (suffisant pour poser les bases et les personnages récurrents) en laissant aux internautes le soin de poursuivre. Idée pour le moins casse-gueule puisque Verhoeven et son équipe vont recevoir des centaines de scénarii et vont démêler parmi ces milliers de pages parfois improbables des morceaux qui leur plairont. On passe sur la forme indigente digne d’un banal téléfilm érotique. On passe sur l’interprétation, mauvaise sans exception. Le vrai problème c’est le scénario justement, la construction approximative, le manque de liant, la faible durée de ces pauvres saynètes. C’est nul et ridicule, d’un bout à l’autre. Une vraie purge que Verhoeven a exploité sur une cinquantaine de minutes en l’accompagnant d’un documentaire sur la conception du projet – Nettement plus intéressant que le film, évidemment. On a du mal à croire qu’il allait faire cette merveille qu’est Elle dans la foulée ou presque. Mais peut-être fallait-il qu’il en passe par cette expérience foirée qui accouche d’un navet total, qui sait. Un mal pour un bien. Je croyais que Verhoeven n’avait rien fait entre Black Book (2006) et Elle (2016) et bien j’aurais mieux fait de continuer à y croire.


Catégories

Archives

juin 2017
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche