• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 19 octobre 2017

Archives pour 19 octobre, 2017

Le convoi des braves (Wagon Master) – John Ford – 1950

01. Le convoi des braves - Wagon Master - John Ford - 1950Tous à l’Ouest.

   7.0   Je connais très mal le cinéma de John Ford, pourtant j’aime toujours ce que j’y trouve, qu’ils s’agissent d’incontournables tardifs comme La prisonnière du désert ou L’homme qui tua Liberty Valance ou bien de ses films ancrés dans les années 40, je pense à La poursuite infernale ou à mon préféré : Les raisins de la colère. En fait je connais rien sitôt que ce soit plus discret dans sa filmo (Sans parler de sa période muette) et je compte bien rattraper ça. Etant donné qu’il a réalisé plus de cent quarante films, il y a du choix.

     On commence donc avec Le convoi des braves, sorte de « John Ford idéal » tant il ressemble fortement à l’idée que je me faisais de son cinéma. Une histoire de vendeurs de chevaux qui guident et accompagnent une caravane de Mormons à travers l’Utah. Un voyage de groupe vers une Terre Promise avec les embuches, la gouaille, l’humanisme et l’attention portée aux grands espaces cher au cinéma Fordien. Je pense que Kelly Reichardt s’en est pas mal inspiré : J’ai beaucoup pensé à La dernière piste. En moins minimaliste, cela va de soi.

Sortilèges – Christian-Jaque – 1945

02. Sortilèges - Christian-Jaque - 1945Cheval dans la neige, lièvre dans la tête.

   5.0   Mon premier Christian-Jaque et ça ne m’intéresse qu’à moitié. Si l’interprétation (Ses jeux théâtraux et grimaces impossibles) me laisse globalement circonspect, si le verbe de Prévert me parait trop prononcé, j’aime l’aspect gothique du film, son côté charbonneux et montagneux, et son affrontement bûcheron/sorcier. J’ai pensé tour à tour à Béla Tarr, Edgar Allan Poe et Jean Epstein. Si la mise en scène est moins inventive et la dimension fantastique plus académique, on retrouve une sorte de mixture entre La chute de la maison Usher (La maladie mystérieuse, la destruction de la maison) version chalet dans la neige, avec les effluves d’un Satantango dans l’étrangeté du village de montagne et les apparitions répétées de cheval noir fou. C’est beaucoup trop bavard pour moi mais l’atmosphère poétique aux forts accents expressionnistes m’intrigue.


Catégories

Archives

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche