• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 avril 2018

Archives pour 25 avril, 2018

Affaire de famille – Claus Drexel – 2008

15. Affaire de famille - Claus Drexel - 2008Le sac de sport est notre affaire.

   6.0   Très proche des comédies adaptées d’Agatha Christie, de Pascal Thomas type Mon petit doigt m’a dit ou L’heure zero, Affaire de famille me séduit encore davantage. D’un point de vue formel, déjà, je trouve le film très beau dans la composition de ses plans. Quant à son étonnante construction (Un peu à la Elephant, pour faire court) si elle relève du simple gadget en apparences, permet à la fois de revoir certains personnages autrement, de changer plusieurs fois de tons, donc de tout redistribuer en permanence, mais aussi de créer un vrai espace de jubilation, façon Sexcrimes ou Reservoir dogs, en gros. Je l’écrase un peu, là, mais c’est vraiment plaisant et puis j’aime bien l’idée qu’on puisse, par le simple argument d’un sac de sport rempli de billets retrouvé dans un jardin, bousculer une petite famille grenobloise apparemment sans histoires. Et puis quitte à le couvrir encore de références j’ai d’abord penser à Lynch, à Twin Peaks, tant Miou-Miou, vendeuse de bibelots aux « Marmottes » et fervente lectrice de Stephen King, pourrait être une cousine éloignée de la femme à la bûche. Et aussi aux Coen, à Fargo, tant Dussolier, ex-joueur de foot loser qui rêve de s’échapper au Brésil, m’évoque le personnage campé par William H.Macy. Et il y a aussi Julien Courbey et Eric Caravaca, qu’on voit décidemment trop peu. Bref, ça m’a plu.

Le Complexe du Kangourou – Pierre Jolivet – 1986

12. Le Complexe du Kangourou - Pierre Jolivet - 1986Papa de circonstance.

   5.0   Premier film de Pierre Jolivet, Le complexe du kangourou est un tout petit truc mais un truc très tendre, partagé entre la comédie et le film social, dans lequel Roland Giraud, peintre secret et vendeur de marrons à la sauvette, qui a jadis contracté la maladie des oreillons à l’âge adulte, n’ose pas avouer à sa petite amie (Zabou) qui souhaite avoir un enfant, qu’il ne peut en avoir. Sauf qu’il va rencontrer par hasard son ex (Clémentine Célarié) accompagnée d’un gamin dont il est vite persuadé d’être le père. La réalisation est hyper rythmée, il y a tout plein de supers répliques, ça fuse de partout, dommage que Jolivet n’ait pas continué dans cette voie ensuite (celle qu’il effleura à nouveau dans le beau Ma petite entreprise) et toute la palette d’émotions contradictoires qui saisit un peu brusquement le personnage permet à Giraud de s’en donner à cœur joie. Il est vraiment excellent, le rôle lui va super bien. C’est sans doute trop écrit malgré tout, enfin surtout au niveau des dialogues, et Celarié écope vraiment d’un rôle un peu trop cruel par rapport à la bienveillance de l’ensemble. Mais c’est pas mal.


Catégories

Archives

avril 2018
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche