Grass – Hong Sang-Soo – 2018

39. Grass - Hong Sang-Soo - 2018Terne petit café au bout de l’allée.

   5.0   Déception. Pas loin de penser que c’est le moins bon film de Hong Sangsoo depuis Les femmes de mes amis, sinon plus longtemps encore. Sorte de petit truc hyper fabriqué, hyper théorique, qui ne s’incarne jamais autrement que dans le plaisir de retrouver la patte du cinéaste dans un ensemble étriqué, rabougri, aussi terne que ces herbes dans les pots de fleurs, devant les cafés, dans lesquels on vient jeter ses mégots. J’aime le caractère spontané dans les films d’HSS, aussi bien les personnages que le film lui-même. Là je ne vois que son élaboration. J’ai l’impression de voir un documentaire sur la fabrication d’un film d’Hong Sangsoo, qui plus est au travers de ce personnage féminin, qui écoute les conversations de ses voisins de café et semble réécrire sur son ordinateur ce qu’elle entend. Alors en effet, c’est le quinzième Hong Sangsoo que je voie et si ça fonctionne par instants (comme une petite musique qui fonctionne, en somme) c’est en grande partie pour les échos à son œuvre entière. Il y a cette thématique nouvelle du suicide qui parcourt tout le film mais qui me semble traitée maladroitement et/ou survolée plus qu’autre chose. Et il y a des instants superflus voire carrément lourds à l’image de ce plan qui voit une femme monter et descendre un escalier et répéter le mouvement sans s’arrêter avec comme seule modification son visage, d’abord fermé qui progressivement s’illumine. Aucun intérêt. J’aime beaucoup tous les derniers films de l’auteur sud-coréen, enfin ceux que j’ai vu (Hill of freedom, Un jour avec un jour sans, Haewon et les hommes) il tourne tellement… Mais là ça ne fonctionne plus à mon goût, il a brisé quelque chose, un peu comme Rohmer quand il fait Perceval le gallois, je ne sais pas, j’ai du mal à mettre le doigt dessus, peut-être un manque d’enjeux général, à l’image de cette femme qui semble écrire sans finalité, à l’image de la neutralité de ce noir et blanc, la simplicité de son dispositif, qu’importe, ça m’a beaucoup ennuyé ça c’est sûr.

0 commentaire à “Grass – Hong Sang-Soo – 2018”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Catégories

Archives

février 2019
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche