• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 mai 2019

Archives pour 21 mai, 2019

B.A. Pass – Ajay Bahl – 2013

22. B.A. Pass - Ajay Bahl - 2013Bah passe ton tour.

   0.5   Alors ça c’est nullissime. C’est un simili-film noir – dans lequel on retrouve les motifs, de la femme fatale au weak guy embarqué dans un engrenage qu’il ne maîtrise pas, des histoires de fric, de cul et des trahisons – qui déjà, vire au filtre jaune, magnifique filtre pisseux permanent parfaitement secondé par les éclairages les plus foireux vu depuis longtemps, mais aussi qui cumule toutes les tares inimaginables qu’on ne veut pas voir dans les pires thriller érotiques. Les acteurs sont incroyablement mauvais. Les personnages passent leur temps à baiser tout habillés. La soupe qui sert de musique est tellement omniprésente que tu rêves qu’on te perfore les tympans pour ne plus avoir à l’entendre. La réalisation est digne d’un téléfilm érotique de deuxième partie de soirée, avec des compositions d’une lourdeur sans nom : Ici un plan à travers une paroi de douche embuée, là un autre à travers la vitre arrière d’une voiture, sans parler de la multitude de plans utilisant des miroirs. Il y a aussi ce délicieux ralenti sur des frottements de pieds, suivi d’un plan dans l’embrasure d’une porte, mais à un autre moment c’est une grille, ou entre deux vases, avec des fleurs ou des bibelots au premier plan. J’ai aussi relevé un montage parallèle des plus ringards, entre un coït et une partie d’échec, un parti pris que n’aurait pas renié le Luc Besson de Lucy. En fait, Ayaj Bahl est autant cinéaste que je suis danseur étoile donc il tente plein de trucs ridicules en espérant que ça passera. Un moment donné il y a un plan en contre-plongée, comme ça, pour rien, suivi d’un plan en plongée, gratuit, puis d’un travelling, sans aucune signification. Parfois une scène entière est parcourue de moments comme ça. Un truc étonnant a aussi éveillé mon attention : Comme ils n’ont pas le droit de fumer mais que ça fait toujours bien de mettre des personnages qui fument dans un film, noir qui plus est, la mention « Smoking kills » en bas de l’écran accompagne chaque plan où se loge une cigarette. C’est tordant.


Catégories

Archives

mai 2019
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche