Tired of love (Nev Cottee, 2017)

R-10422084-1497108393-1183.jpegAfter the love rush.

     Outre sa place d’ores et déjà immuable au sein des disques que je retiens de la décennie écoulée, qui me sont chers au point de largement figurer dans mon panthéon personnel (Il y en a d’autres, en vrac : Depression cherry, de Beach House ; The seer, de Swans ; Skeleton tree, de Nick Cave & The Bad Seeds…) Broken flowers, le troisième album de Nev Cottee abrite une pépite, un morceau qui me submerge comme il est rare qu’un morceau me submerge.

     Huit minutes de perfection, ambiance aquatique et cathédrale, qui évoque le Theme final of Pioneer de Air, morceau aussi inconnu qu’il est puissant, composé pour l’insignifiant film d’Erick Sjolbaerg ; mais aussi Let’s go away for a while, des Beach boys. Je ressens rarement une telle symbiose musical, entre l’instrumental et les mots, paroles qui introduisent puis disparaissent, avant de réapparaitre dans un écho à la toute fin. Splendeur parmi les splendeurs, tant cet album est une merveille.

en écoute ici:  https://www.youtube.com/watch?v=7tHmFrhXbFI

0 commentaire à “Tired of love (Nev Cottee, 2017)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Catégories

Archives

mars 2020
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche