Archives pour la catégorie Claude Zidi

Inspecteur la bavure – Claude Zidi – 1980

31. Inspecteur la bavure - Claude Zidi - 1980L’incorrigible.

   3.0   L’inspecteur Clément est mortellement blessé lors d’une arrestation. Son épouse lui promet que leur fils Michel sera policier. Trente ans plus tard, Michel est promu inspecteur-stagiaire grâce à l’indulgence du jury. Dès son premier jour, Michel est passé à tabac par ses collègues qui l’ont confondu avec le complice de Morzini, l’ennemi public n°1, l’homme qu’il rêve d’arrêter. Ce dernier, méconnaissable suite à une opération de chirurgie esthétique, se lie d’amitié avec Michel.

     Plus je revoie des Claude Zidi plus je trouve ça consternant et irregardable. Celui-là est gratiné aussi. J’aurais toujours cet attachement de gamin, de voir Coluche et notamment sur sa statue (« Ah non, ça va ») ou avec sa poupée gonflable, mais dans l’ensemble ça m’a bien gonflé (pardon). Le rythme est décousu, les gags archi poussifs, Depardieu est (déjà) en roue libre. Je l’ai revu en me disant que dans la foulée je le montrerai à mon fils : No way, j’en trouverai d’autres. Je retiendrai néanmoins qu’une partie du film est tourné près de chez moi, à Bréançon et Grisy-les-Plâtres.

Les ripoux – Claude Zidi – 1984

16. Les ripoux - Claude Zidi - 1984Vie d’un pourri.

   4.0   C’était mon Zidi préféré, enfin je croyais. Grosse déception. Hormis Noiret, fabuleux. Mon souvenir était flou mais dans ce que j’en gardais on voyait davantage la ville, la rue, le commissariat. Or ces lieux sont trop vite expédiés à l’intérieur de saynètes qui se succèdent assez mal. Je confondais peut-être avec La balance (que je n’aime pas non plus, mais pour d’autres raisons). Quoiqu’il en soit j’ai trouvé ça raté sur ce point-là, je ne crois à rien, je vois qu’un défilé de gags nuls et de scènes construites pour un gag, comme toujours chez Zidi, faite avec des sabots de porc. Et puis cette fin embrumée c’est gros frisson de la honte pour moi. C’est vraiment le truc grossier de la scène qui se passe peut-être dans la tête de Noiret, mais peut-être pas, finalement. J’ai trouvé ça tellement mauvais. Mais il y a Noiret comme je le disais. Et même si je trouve Lhermitte un peu à chier dedans (mais je pense que c’est un contre-emploi qu’il lui va pas bien, un peu comme Depardieu dans Tais-toi, y a un truc qui ne marche pas sur moi) j’aime bien le duo malgré tout, mais je suis souvent sensible à l’aspect buddy-movie de toute façon (bien plus beaux chez les Veber de la même époque). Reste un divertissement populaire pas désagréable non plus. De là à lui filer des Césars…

La zizanie – Claude Zidi – 1978

03578548-photo-annie-girardot-et-louis-de-funes-dans-la-zizanie   1.0   Au delà du fait que je déteste sans retenue De Funès, car c’est bien simple je n’aime aucun film dès l’instant qu’il est dedans, et bien je remarque que je n’aime absolument rien de Zidi non plus. Là j’ai trouvé ça insupportable, j’ai même fait autre chose un moment donné. C’est hystérique, débile, surjoué, jamais drôle bref tout ce que j’exècre.


Catégories

Archives

avril 2024
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche