• Accueil
  • > Glenn Ficarra & John Requa

Archives pour la catégorie Glenn Ficarra & John Requa

Crazy, Stupid, Love – Glenn Ficarra & John Requa – 2011

Crazy, Stupid, LoveCrème brûlée.

   6.9   Crazy, stupid, love est à l’image de l’argument répété à ses conquêtes par Cal (Steve Carell) : « A perfect combination of sexy and cute ». J’aime beaucoup ce film. Je l’ai certes revu pour ne pas trop m’éloigner de mon nouveau couple de cinéma préféré (Merci La La Land) mais pas seulement : J’en gardais un souvenir fort agréable. Et c’est même mieux que ça. Autant Glenn Ficarra & John Requa m’avaient relativement indifféré avec I love you Philip Morris (avec Jim Carrey) dans lequel ils semblaient crier dans chaque plan « Nous sommes des auteurs » autant là ils s’amusent, plus humblement, des codes de la comédie romantique et du vaudeville et tout fonctionne, un peu miraculeusement. Le rythme est idéal, le scénario imprévisible. Et les acteurs (Carell, Moore, Gosling, Stone, Bacon, Tomei) sont étincelants. Et puis c’est (souvent très) drôle autant que c’est émouvant, et dans ce genre il faut que ça aille de paire, c’est la règle. La séquence où le vaudeville entre en collision est un concentré de génie comique à se pisser dessus, d’autant que le film nous avait minutieusement caché un élément essentiel qu’on pouvait voir venir (Le prénom/le surnom) mais qu’on n’avait pas vu venir, tant il y a d’autres choses à suivre. C’est aussi la générosité qui fait la réussite de ce genre de film, qui n’hésite pas à croiser les amours impossibles (un garçon est amoureux de sa baby-sitter, elle-même amoureuse du père du garçon), éclosion d’idylle et sujet de remariage. Le film fait le plein.

I love you Philip Morris – Glenn Ficarra & John Requa – 2010

I love you Philip Morris - Glenn Ficarra & John Requa - 2010 dans Glenn Ficarra & John Requa 19242932Kiss me if you can.   

   4.0   Qu’on se le dise, la réussite du film tient beaucoup à la performance de Jim Carrey. Il est formidable. Très drôle, comme souvent, s’affranchissant de plus en plus de ses grimaces coutumières, mais aussi très touchant. S’il campe il est vrai est un immense escroc, c’est aussi celui d’un homme qui aime très fort un autre homme. La voix off n’est pas ce qu’il y a de plus réussi ici, elle tente d’offrir un rythme qui n’est pas vraiment celui auquel le film aspire. Finalement toute la partie jusqu’à son accident de voiture – cette scène arrive relativement vite quand même – ne m’intéresse que très peu. On est dans la tête de ce type qui dit être en  train de mourir, on envoie balader les bonnes petites conventions. Il y a un découpage et une amorce de cynisme qui me rend le personnage complètement antipathique.

     Par la suite, c’est comme s’il y avait deux films. Un esprit Catch me if you can où Steven Russel l’escroc se fait passer pour un brillant avocat avant de devenir le directeur financier d’une immense entreprise. Episode sympathique, quoique pas très original dans sa construction. Le problème c’est que je n’y crois absolument jamais. On est tellement dans un registre burlesque que cette partie là, basée sur un système répétitif, presque sous forme de running gags, n’obtient pas vraiment l’effet escompté. Le rythme est trépidant. C’est gratuit. Ça fait papier peint. Non, là où vraiment le film réussit une approche très belle, très touchante c’est dans la relation entre les deux hommes. Cette rencontre en prison. Steven Russel qui faisait tout ça pour l’argent, et uniquement pour l’argent, se retrouve à faire tout ça pour Philip Morris et l’argent. I love you Philip Morris devient alors un véritable film romantique. Mais de la même manière je trouve leur histoire intime un peu noyée sous l’histoire d’escroquerie. Finalement ce sont les passages en cellule qui sont les plus réussi. Soit tous les instants où Steven n’utilise pas son pouvoir d’anguille. On est alors en droit de se demander si l’homme était vraiment amoureux de Philip, et pas plutôt de la cavale avant tout.


Catégories

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche