• Accueil
  • > Herbert Selpin & Werner Klingler

Archives pour la catégorie Herbert Selpin & Werner Klingler

Titanic – Herbert Selpin & Werner Klingler – 1943

25. Titanic - Herbert Selpin & Werner Klingler - 1943Un allemand dans la foule.

   4.5   La première chose qui me vient à l’esprit devant cette première ( ?) version cinématographique de l’histoire du Titanic, c’est combien Cameron est un cinéaste qui ne laisse rien au hasard : Je ne pensais pas effectuer de ponts entre ces deux films (aux trajectoires pour le moins différentes) et pourtant il y en a, au détour de quelques plans, quelques idées scénaristiques – on y retrouve déjà une affaire de bijou – peut-être même via certains personnages. Les similitudes sont légion, vraiment. C’est juste que c’est pas le même budget ni les mêmes ambitions. Le plan où Rose monte dans un canot et observe Jack s’éloigner en contre-plongée était déjà dans ce film-là, sauf qu’ici on se contrefiche des personnages en question. Bref, j’en conclus que le réalisateur d’Abyss avait donc vu cette commande de Goebbels. De là à dire que le plus grand succès de tous les temps est un remake d’un film de propagande nazie il n’y a qu’un pas ou presque : On tremble devant l’un quand l’autre indiffère ; L’un dure quatre-vingt dix minutes et semble durer trois heures, tandis que l’autre c’est le contraire ; L’un raconte les souvenirs d’une vieille femme, l’autre plutôt ce qui mène à la commission d’enquête qui suivit le naufrage. Bref c’est la chronique d’une rencontre et la puissance du spectacle contre le récit éclaté et la dimension politique. Ismay est un peu ridicule chez Cameron, mais rien à voir avec ce qu’il dégage ici, de cupidité et lâcheté, d’égoïsme et d’inconscience. C’est que le film, en bonne propagande, dresse ce portrait de l’Angleterre aristocrate (avec des personnages qui parlent évidemment tous allemand, c’est n’importe quoi) mais il ira jusqu’à intégrer dans le récit un beau et bon personnage, Petersen, une sorte de deux ex machina, doux et prévoyant, ayant le bon œil et la critique sur tout (Sur la vitesse du paquebot, le danger de cette mer de glace, le manque de canots…) et qu’il a cette particularité d’être le seul personnage allemand. Bref ça en fait un film de son temps, à la fois unique et consternant. Mais plutôt bien fait techniquement, même si la partie où le bateau sombre est un peu trop vite expédiée.


Catégories

Archives

juillet 2020
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche