Archives pour la catégorie Jim Gillespie

Souviens toi… l’été dernier (I know what you did last summer) – Jim Gillespie – 1998

26. Souviens toi... l'été dernier - I know what you did last summer - Jim Gillespie - 1998Accroche-moi si tu peux.

   7.0   Une éternité que je n’avais pas revu ce film, mais je l’ai tellement regardé (probablement autant que Scream à l’époque, c’est dire) que je me souvenais de quasi tout. « Quasi » parce que j’ai été un peu surpris de voir que la première partie, l’introduction de l’accident / crime originel se déroulant un an plus tôt, s’étire sur vingt-cinq minutes. Fait assez rare dans l’univers des slashers et autres teenage horror movies. Et surtout j’ai été surpris par la qualité de l’image et du découpage. C’est vraiment très soigné, de la part d’un réalisateur dont on entendra pour ainsi dire plus parler. Le film m’avait jadis marqué par son cadre : ce village de pêcheur qui semble encerclé par des falaises où y serpentent des routes dangereuses ; et par sa temporalité en trois marqueurs, tous le 4 juillet. Le film est hyper clair, épuré, on se concentre sur ce groupe de quatre et sur la quête de l’identité du tueur qui les menace puis les traque. Comme dans mon souvenir, le final (sur le bateau) est beaucoup trop grandiloquent, c’est dommage : Le film perd clairement son pouvoir de fascination quand le tueur ôte son ciré. Mais bon c’est pas grave, j’adore ce film, c’est vraiment une madeleine parfaite (qu’on a malheureusement du mal à regarder sans penser au premier Scary movie). Un post-Scream idéal, par ailleurs écrit aussi par Kévin Williamson, qui ira moins sur les terres métas cette fois, évincées d’entrée quand les personnages se racontent autour d’un feu une légende urbaine à propos d’un tueur au crochet, sans parvenir à se mettre d’accord (c’est clairement ce que produira le secret de leur crime un an après : le groupe n’existera plus). Un peu plus tard, le personnage incarné par Jennifer Love Hewitt flippera de frapper à la porte de la sœur (Mon souvenir avait aussi évincé la présence d’Anne Heche, tiens) de leur victime, par crainte de tomber sur un taré comme Jodie Foster dans Le silence des agneaux. Ça cite moins que Scream mais ça cite quand même. Sarah Michelle Gellar & Jennifer Love Hewitt forment par ailleurs un super duo. Les garçons sont nettement moins bons. La séquence bagnole de flic / magasin de prêt-à-porter / ruelle sinistre fonctionne encore à plein tube.


Catégories

Archives

juillet 2024
L Ma Me J V S D
« mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche