Archives pour la catégorie Mélanie Laurent

Voleuses – Mélanie Laurent – 2023

08. Voleuses - Mélanie Laurent - 2023Braquage à la ringarde.

   2.0   Comédie de braquage, girly, badass, qui ne fonctionne jamais, aussi bien dans le rythme, le découpage, la mise en scène. On ne sait pas si Melanie Laurent veut refaire Ocean’8 ou Thelma et Louise. Pas une scène qui s’installe, pas une séquence intelligemment construite dans l’espace, pas un plan dont on se souviendra. Les moments d’action sont au mieux bâclés, au pire illisibles. Le casse final complètement raté – sans parler de la toute fin, on te plante ça sans aucune explication, rien, consternant. Et puis c’est d’un ringard dans sa globalité. Alors dans un grand élan d’indulgence on pourra toujours sauver son trio de personnages. Or, leur temps d’image et de vannes est bien trop déséquilibré pour qu’on s’attache à cette belle amitié, malheureusement. Sans parler du niveau de l’interprétation, y en a clairement une qui, sans surprise, dévore les deux autres. Quant à Mélanie Laurent elle aime se filmer en train de rire apparemment. Elle rit tout le temps. Je pense même qu’elle a gardé de vrais rires au montage et qu’elle les a glissés un peu partout. J’avais pas eu autant cette impression là depuis les rires dans Les petits mouchoirs. À part ça Adjani fait que passer et elle est nulle, comme d’habitude. Philippe Katerine passe aussi et apporte sa fraicheur habituelle. Félix Moati aussi. Insuffisant, mais fautes de grives… Bref, ça n’a strictement aucun intérêt.

Respire – Mélanie Laurent – 2014

35.4

La marque du vampire.

   4.5   Le premier film de Mélanie Laurent, Les adoptés, était tellement horrible que je me voyais mal réitérer l’exploit de voir un autre film d’elle. Puis finalement… Respire fonctionne très bien dans sa première partie avec ce magnétisme entre les deux ados, il y a des instants très beaux, forts, avant que ça ne vire au cruel. Là encore il y a des choses qui fonctionnent. Mais comme à l’image du reste, dont certains dialogues trop écrits, l’obligation que toutes les scènes veulent dire et souligner quelque chose, Mélanie Laurent n’est pas hyper subtile et enfonce son film dans un tragique un peu extrême et grotesque. A la fois je ne comprends pas que l’une puisse être aussi cruelle tandis que l’autre puisse se laisser happer à ce point, ça me dépasse. Donc oui c’est quand même un film intéressant, sur la vampirisation scolaire, mais ça manque un peu de légèreté, de subtilité. Mais c’est au moins cent fois mieux que Les adoptés. Et Joséphine Japy est exceptionnelle.


Catégories

Archives

avril 2024
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche