Archives pour la catégorie Mytho

Mytho – Saison 2 – Arte – 2021

Mytho - Saison 2 (6/6)Secrets & lies.

   5.0   Une deuxième saison moins surprenante, qui fait le parti de se disperser, offrant davantage de place aux personnages secondaires, aussi bien de cette famille, que ceux qui gravitent autour. On y voit moins Elvira (Marina Hands) et Patrick (Mathieu Demy) davantage leurs enfants, pris dans leurs diverses crises. On n’y ressent plus vraiment le poids du mensonge, plutôt ses conséquences. On y retrouve néanmoins cette ambiance singulière – quoiqu’un peu trop appuyée cette fois, notamment l’aspect conte de noël – générée par cet étrange quartier pavillonnaire, croisement improbable entre Desperate housewives et Les revenants – Faut-il rappeler que Fabrice Gobert fait partie de l’équipe ? La série retrouve son cœur vers la fin, par un décès impromptu, un retour mouvementé mais aussi par la place offerte au passé d’Elvira et notamment avec Lorenzo, ce nouveau personnage (qui apparaissait à la toute fin de la saison précédente) qui ouvrent sur la voie du mélodrame à la Almodovar plutôt bien senti. Moins bien dans l’ensemble, mais pas mal.

Mytho – Saison 1 – Arte – 2019

27. Mytho - Saison 1 - Arte - 2019Arrhes du mensonge.

   6.0   Cette histoire de mère de famille débordée par le quotidien, invisible des siens, s’inventant un cancer qui va lui offrir l’affection et l’attention qui lui manquaient tant, m’intriguait beaucoup. Un Breaking bad inversé à la française, pourquoi pas après tout ? Le premier épisode, laborieux, m’a beaucoup dérangé. Je détestais chaque personnage de cette famille. Je ne voyais que les épaisses coutures ou uniquement de la caricature. Et la série va jouer de cela, de ses apparences pour les déformer, à l’image de personnages secondaires comme le patron ou la pharmacienne. Mytho s’affine, trouve son rythme, surprend, rebondit tout le temps, se pare d’intrigues parallèles à priori pas fondamentales, au point qu’elle pourrait tout aussi bien s’en tenir à ce one shot que s’étirer sur d’autres saisons afin de suivre les répercussions du dévoilement du mensonge et les origines d’Elvira. On sent la patte Gobert dans la forme, ces pavillons résidentiels qui rappellent Les revenants ou Simon Werner a disparu. Tout n’est pas maitrisé, la construction est un peu approximative, le ton pas toujours très homogène. Mais il y a aussi des choses à garder et notamment tout ce qui tourne autour du pitch et du personnage incarné par Marina Hands. Marina Hands est géniale, il faut le dire. Bref je conseille, d’autant que six épisodes de 45min ça déroule.


Catégories

Archives

novembre 2021
L Ma Me J V S D
« oct    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche