Archives pour la catégorie Paul King

Wonka – Paul King – 2023

35. Wonka - Paul King - 2023Pas si gourmand.

   5.0   J’ai d’abord cru que ce film sur la jeunesse de Willy Wonka serait ma grande vengeance sur la boursouflure indigeste qu’en avait jadis tiré Tim Burton. Le film de Paul King est plus épuré dans ses textures, sa mise en scène, son univers, plus homogène dans son dessin musical (très comédie musicale voire spectacle de Broadway via les compositions de Neil Hannon) et ses couleurs, son esthétique d’ordre général. Les effets visuels sont discrets. On y respire. Et l’on retrouve par la même occasion le charme british qui habitaient les deux beaux volets de Paddington. Mais par manque de noirceur, la magie se fane quelque peu au fil du film. Tout se dilue, tout y est finalement assez fade, guimauve là où au préalable on y ressentait la cruauté chère à Roald Dahl. Certes c’est pour le jeune public et c’est nettement plus digeste que la ganache écœurante avec Johnny Depp. Mais à moi il manque le plaisir premier degré – j’en ai pris par l’intermédiaire des yeux de ma fille, essentiellement – que Paddington (le 2 surtout) avait trouvé. Pour finir, deux points positifs surprenants : d’une part j’étais prêt à faire de Timothée Chalamet ma nouvelle tête de turque, mais non il s’en sort bien, en grande partie car il ne dévore pas l’écran, laisse de la place à tous les autres personnages, conférant à l’adage laissé par la mère de Wonka (l’idée du partage) sa vraie valeur ; et d’autre part, Hugh Grant en Oompa Loompa, très bien. Les enfants ont aimé. Ma fille à la fin : « ça donne envie de revoir Charlie et la chocolaterie ». Ouiiii… enfin non.

Paddington 2 – Paul King – 2017

32. Paddington 2 - Paul King - 2017De l’influence de la marmelade sur l’ambiance carcérale.

   6.0   Comme convenu depuis le rattrapage télé du premier volet, nous sommes allés, mon fils et moi, découvrir la suite des aventures du petit ours londonien, en duffle-coat et chapeau rouge, amoureux de marmelade, au cinéma. Un plaisir de chaque instant. De voir mon fiston rire de bon cœur à de nombreuses reprises, d’une part. De constater que le film se place dans la continuité du premier, toujours aussi généreux, rythmé, avec plein de trouvailles visuelles et la classe so british. Hugh Grant y joue d’ailleurs le super méchant (C’était Nicole Kidman dans le premier) et on sent qu’il y prend autant de plaisir que nous. Il y a aussi un rôle de taulard-cuistot récalcitrant, mais finalement plus nounours que récalcitrant, campé avec malice par le trop rare (dans des bons films) Brendan Gleeson. Il y a aussi une séquence désopilante dans un salon de coiffure. Une course-poursuite (façon Tintin) à bord d’un train, très réussie, efficace. Une évasion de prison qui m’a rappelé la minutie (dans la gestuelle et le découpage) de Fantastic Mr Fox – De toute façon j’ai souvent pensé à Wes Anderson. Bref, un super moment.

Paddington – Paul King – 2014

26. Paddington - Paul King - 2014     5.5    Un film sans grandes surprises, mais mignon comme tout. L’image n’est pas dégueu, la mécanique est sobre et puis c’est souvent drôle. Et c’est vraiment pour toute la famille, un peu dans la veine Beethoven quoi. Mon fils a beaucoup aimé. Du coup on ira peut-être voir le 2 qui sort le mois prochain.


Catégories

Archives

mai 2024
L Ma Me J V S D
« avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche