Archives pour la catégorie Philippe de Chauveron

À bras ouverts – Philippe de Chauveron – 2017

15. À bras ouverts - Philippe de Chauveron - 2017Une heure et demie d’imbécilité.

   0.5   Ça en revanche c’est pas possible de A à Z. C’est une grosse merde inqualifiable, un truc d’extrême droite maquillé en film populaire, c’est moche, c’est des clichés en rafale sur les Roms vus par le blanc raciste, que le film fera mine de récupérer pour finalement les laisser s’enliser chacun dans leurs stéréotypes les plus vulgaires. C’est aussi une caricature de la gauche bobo, des artistes en général, littéralement tournés en ridicules, et c’est assourdissant, c’est joué par des nuls avec des répliques nulles. A te faire regretter Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu, c’est dire. Au début, Clavier (l’écrivain gauchiste) appelle son agent et/ou sa sœur j’sais plus pour lui faire part de la situation. Il ne fera aucune faute grammaticale dans le film mais là il va lui dire « C’est des Roms » histoire que la blague puisse fonctionner. Voilà le niveau. Et le pire c’est que le rôle lui va super bien. Comme lui allait si bien celui d’Une heure de tranquillité, l’un des derniers films de Patrice Leconte. Ce mec me révulse. Et puis Ary Abittan qui joue le Rom avec la subtilité qu’on lui connait, lui c’est pareil je peux pas l’encadrer.

Débarquement immédiat ! – Philippe de Chauveron – 2016

21. Débarquement immédiat ! - Philippe de Chauveron - 2016Burlesque low cost.

   3.5   C’est (presque) une bonne surprise. En d’autres termes disons que je préfère dix fois ce film très con et apparemment convaincu qu’il l’est que cet autre film très con (Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?) persuadé qu’il est rassembleur, pertinent et moderne. Là au moins le film ne traine pas cet insupportable esprit populiste, au pire il est une version cinéma des stand up d’Ary Abitan, au mieux il est un buddy-movie volontaire et déglingué, qui bascule forcément vers le mauvais goût. Il y a du rythme, les acteurs s’amusent, les vannes font parfois sourire. Bon, je dis ça mais j’ai déjà tout oublié, hein.

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? – Philippe de Chauveron – 2014

QU EST CE QU ON A FAIT AU BON DIEU PHOTO6Cuisiner, partager, se régaler.

   2.0   Recette facile. Préparation : 1 neurone. Cuisson : 1h30. Prenez 4 filles blanches, ouvertes mais de bonne famille, modernes mais catholiques pratiquantes pour faire plaisir aux parents. Injectez-y 4 mecs : Un juif pas trop juif, un arabe pas trop arabe, un chinois pas trop chinois, un noir africain pas trop noir africain. Français avant tout en somme, les autres peuvent reprendre l’avion. Saupoudrer de deux mères de famille qui font ce qu’elles peuvent – la mère dans ce genre de film fait toujours ce qu’elle peut. Relever le tout de deux pères austères, blanc et noir, racistes tous les deux. Le premier grimace et ricane grassement, le second tchipe et roule les yeux, forcément. Faire en sorte qu’ils se rendent compte qu’ils sont tous deux gaullistes, devenant ainsi les meilleurs amis du monde dans une séquence très originale où ils se bourrent la gueule. Célébrer le quatrième mariage dans un sérieux de pape, mais bon enfant tout de même, en oubliant les rancœurs, dans la joie et la bonne humeur, des supers vêtements et faire bientôt de beaux voyages. Sinon t’as raté ta vie, tu vois. C’est tellement confortable. Tellement populiste. Je ne comprends pas. Honnêtement j’ai souri cinq minutes mais ensuite c’est tellement hyper appuyé, attendu, avec sa mécanique de la vanne – On dirait une version cinéma du Jamel Comedy Club ou de Vendredi tout est permis (je n’aurais pas été surpris de voir débarquer Arthur ici ou là) – que plus on avançait plus ça me désolait. Après c’est de la caricature (extrême) ok mais ne pouvait-il pas y avoir quelques idées un peu nouvelles ? C’est vraiment le truc le plus suffisant et confortable vu depuis Intouchables. On explose les clichés, on en rit grassement pour que ça fédère un peu tout le monde, sans léser personne. Sinon niveau mise en scène c’est le néant, quelque part entre Les visiteurs et Bienvenue chez les ch’tis. Il y a un bêtisier sur le dvd du film, un bêtisier de 9 minutes. Le film n’attendait que ça : Rire de ses propres vannes, de son euphorie, de sa suffisance, de sa prétendue acerbité, de sa réussite surprise au box-office. Plus auto complaisant tu meurs.


Catégories

juin 2018
L Ma Me J V S D
« mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche