Archives pour la catégorie Ruben Flesicher

Uncharted – Ruben Fleischer – 2022

02. Uncharted - Ruben Fleischer - 2022Trésor en carton.

   3.0   À ceux qui ont joué aux jeux Uncharted :

- Ça parle autant dedans ou ils se foutent un peu sur la tronche, parfois ?

- Était-ce déjà sur ce ton, qui reprend grosso modo la méthode Marvel ?

- Y a t-il aussi un max de référence lourdingues au cinéma d’action ?

- Le personnage de Nathan Drake fait-il aussi puceau et débile ?

     Je n’ai jamais joué aux jeux en question donc aucun moyen de m’attraper sur ce point. Je voulais juste voir un bon film d’action du dimanche soir.

     Malheureusement on est une nouvelle fois face à un produit décliné et complètement marvellisé : Ça ressemble à tout ce qui ce fait (de mauvais) dans le genre depuis vingt ans, de Benjamin Gates à Tomb Raider (alors que ça cite grassement Indiana Jones, évidemment sans lui arriver à la cheville) et on ne tremble pour aucun personnage tout simplement car on ne peut croire ne serait-ce qu’une seconde qu’ils peuvent mourir.

     Dès la première scène c’est une catastrophe : Il faut arrêter avec ces scènes d’intro qui rejouent une partie de la grosse scène centrale d’un film, ça ne sert à rien, surtout ça enlève complètement la force de cette dite-scène quand elle arrive en entière. C’est donc la scène de l’avion cargo. Celle qui aurait pu offrir un truc pour lequel on se soutiendrait un peu du film. Raté, elle est nulle.

     Un bon point néanmoins : Le film dure moins de 2h ce qui dans l’univers des blockbusters aujourd’hui fait presque office de court métrage.

     Que dire d’autre si ce n’est que je n’ai rien contre Tom Holland mais alors autant en Spiderman il est correct autant là il est nul car sans masque il a vraiment le charisme d’un bigorneau à l’agonie.

     Bref, ça démarre comme un très mauvais James Bond et ça se termine comme un très mauvais Pirates des Caraïbes. C’est nul, désincarné, aseptisé. Mais bon, fallait-il attendre autre chose de la part de Ruben Fleischer ?

Gangster squad – Ruben Fleischer – 2013

gangster-squad-ruben-fleischer-groupe   2.0   C’est un film de bande donc un film de personnages, qu’on le prenne ou non au second degré. Les sept samouraïs ou Ocean’s eleven. Problème est que le film est bien trop occupé à tenter d’en mettre plein la vue (ce qu’il ne parvient même pas à faire tant ses scènes d’action n’ont aucune originalité et sont archi prévisibles) qu’à tisser des liens, créer des personnalités à part entière. Le plus embarrassant c’est que le film semble très sérieux alors qu’il a tout pour ne pas l’être à commencer par une troupe d’acteurs hyper bankables en roue libre. Ah les acteurs dans les films de gangster ! Et si c’était un révélateur (ce genre plutôt qu’un autre) ? C’est un florilège : Nick Nolte est mauvais. Ryan Gosling et Josh Brolin sont mauvais. Emma Stone est transparente. Et Sean Penn, cerise sur le gâteau, est affreusement ridicule, grimé en sosie d’Al Capone, De Niro donc (dans Les Incorruptibles, référence majeure de Gangster squad) moins le talent. Le cabotinage a ses limites. C’est dommage car Ruben Fleischer restait sur le jubilatoire Bienvenue à Zombieland, excellente comédie parodiant les films de zombies et j’osais espérer qu’il en fasse de même avec le film de gangsters. Malheureusement se noie-t-il sous un flot de références qu’il n’a jamais réussi à digérer, de Casino de Scorsese (scènes de tortures, voix off) à L.A. confidential (replacement historique, noirceur). Il ne reste qu’un film ersatz, sans idées, sans saveur, hyper programmatique, un film que l’on a déjà vu trois cent quarante-deux fois et que l’on a sitôt oublié une fois le générique terminé.


Catégories

Archives

juin 2022
L Ma Me J V S D
« mai    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche