Archives pour la catégorie Vampire Diaries

Vampire Diaries – Saisons 1 à 4 – The CW – 2009/2012

1660352_10152129570372106_6432651447781552404_n

Vampires de pacotille.  

   2.5   VD, Saison 1, Février 2014.

     J’ai d’abord pris la série de très haut, pensant que ce ne serait pas pour moi, un genre de Grey’s anatomy chez les vampires. Et bien y a un peu de ça il faut le reconnaître. Mais au fil des épisodes je n’arrivais plus à m’en passer. Alors c’est de la petite mise en scène mais c’est un gros travail de scénario surtout, plein de tiroirs, de rebondissements en tout genre, c’est l’un des trucs les plus généreux que j’ai pu voir. En un sens ça me rappelle Desperate housewives à son meilleur, divertissement parfait.

VD, Saison 2, Avril 2014.

     Je suis agréablement surpris par la générosité et le tempo de cette série « M6like ». J’avoue que parfois je bosse devant mais voilà en fait je crois que c’est une série parfaite à regarder en faisant autre chose. C’est trop attendu, trop construit, trop écrit mais tellement jouissif régulièrement que je poursuis illico sur la saison suivante. En fin de compte je crois qu’elle m’offre ce que True blood avait refusé de m’offrir et dans le même temps assume totalement sa légèreté adolescente ce que True blood refusait aussi. Pourtant, paradoxalement, ça me donne envie de me replonger dans True blood, que j’avais abandonné en milieu de saison 3, il y a trois ans…

VD, Saison 3, Mai 2014.

     C’est de plus en plus n’importe quoi et conçu comme un show télé pour ado avec des rebondissements de plus en plus improbables et hystériques mais je me répète c’est ce qui fait son charme. Cette saison est intéressante puisqu’elle se focalise essentiellement sur les vampires originels. Je ne suis pas certain de continuer pour autant. Enfin comme c’est ma série vue en bossant et que je n’ai plus de trop de boulot ça va pas être facile d’en caler entre Breaking bad, Game of thrones et Deadwood

VD, Saison 4, Septembre 2014.

     Jusqu’ici je marchais plus ou moins dans le délire, j’acceptais sa bêtise autant que son cachet uniquement divertissant mais surtout parce que ça filait à toute allure, de rebondissements en rebondissements. Les six premiers épisodes de cette quatrième saison furent insupportables de lenteur et d’autosuffisance : 4h pour raconter un truc qui aurait dû tenir sur dix minutes. Le déclic pour moi, j’ai arrêté net à la fin de ce sixième épisode. On ne m’y reprendra pas.


Catégories

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche