Archives pour la catégorie Wes Anderson

The grand Budapest hotel – Wes Anderson – 2014

grand-budapest-trailer-635

   4.3   Je crois que j’aime de moins en moins le cinéma de Wes Anderson. En plus d’être beaucoup trop froid et cartoon ici, j’ai l’impression d’un style qui s’use à être de plus en plus certain de sa réussite. Il y a un univers (que l’on reconnait en deux plans) on ne peut pas le nier, mais c’est un univers fermé, replié sur lui-même, avec quelques fulgurances (la très belle fin) mais noyés dans un ensemble assez vain. A l’image de ce défilé de stars cantonnées aux seconds rôles. Ou de ce fétichisme lourd accompagnant ce très attendu petit théâtre de marionnettes. En fait je m’y ennuie beaucoup. J’ai cru un moment que son cinéma me ferait jubiler pour toujours en découvrant puis revoyant The darjeeling limited. Et surtout le très beau Hôtel chevalier qui le précédait. Moonrise kingdom marqua un tournant, la fois de trop (d’abord aimé en salle puis plus du tout à la revoyure). Mais je n’aimais pas beaucoup le cinéma de Wes Anderson à la base, enfin je parle de La famille Tenenbaum (que pourtant j’ai très envie de retenter ces temps-ci, allez savoir) et La vie aquatique, qui sont loin de m’avoir laissé des souvenirs impérissables. Et dans le même temps, aussi étrange que cela puisse paraître, je cours, le pas dansant, voir un film de Wes Anderson en salle (j’avais beaucoup aimé Fantastic Mr Fox, par exemple). Alors je ne passe pas un moment désagréable bien entendu mais ça ne me stimule pas autant que ce que j’entends d’éloges au sortir de la salle. Le plus difficile étant d’admettre que ce film-là n’est ni une synthèse ni une suite ou que sais-je encore de réitération confortable mais bien une progression dans la lignée des précédents films de Wes Anderson. Le truc c’est que je n’arrive pas à me sentir concerné du coup je me dis qu’avec un tel essai (somme, plus beau encore…) ça me semble dorénavant compliqué de vraiment être attiré par son cinéma.

Fantastic Mr Fox – Wes Anderson – 2010

Fantastic Mr Fox - Wes Anderson - 2010 dans Wes Anderson 19145554

     6.3   Wes Anderson, réalisateur de l’excellent Darjeeling Limited est passé à l’animation. Examen réussi. Finalement on reste bien chez Anderson et son obsession pour la famille diversifiée, pour l’aventure singulière, fédératrice. Cadrages identiques traçant des lignes géométriques labyrinthiques : Une maison dans la famille Tenenbaum, un sous-marin dans la vie aquatique, un train dans The Darjeeling limited, une chambre dans Hotêl Chevalier, voici un monde souterrain où se sont réfugiés des animaux dans Fantastic Mr Fox. La magie d’un lieu, Wes Anderson le rend toujours magnifiquement, et à sa manière.

     Mr Fox est le roi des animaux dès qu’il s’agit de voler des poules, il en a fait sa vocation, échappant même dans les pires situations à ses bourreaux humains. Seulement un jour, Mme Fox lui annonce qu’elle attend un enfant, alors il se range et devient un animal dans la loi, travaillant comme éditorialiste. Cet argent lui permet d’envisager un déménagement dans un bel arbre. L’endroit est beau et finalement Mr Fox se rend compte que ce qui clochait chez lui n’était pas l’endroit. Il va mal, comme sa femme, comme son gosse, en pleine crise d’adolescence. Alors il replonge. Mais intelligemment, pense t-il, juste le temps d’un coup de maître. Son arbre a vu sur trois propriétaires grincheux qui font des élevages de poules et d’oies. Les différents vols se déroulent comme prévu mais la vengeance des fermiers s’apprête à être redoutable.

     Fantastic Mr Fox n’est pas forcément un film hilarant mais il m’a offert le sourire durant toute la projection, il donne une pêche incroyable. C’est un grand dessin animé d’aventure qui ne fait aucune pause sentiment – ou si peu – et ne s’arrête pas une seconde. Dans les dialogues principalement, tous fantastiques. Et puis comme toujours chez Anderson il y a de belles envolées poétiques. C’est drôle j’ai toujours eu un peu de difficulté à accrocher à ses films, généralement ses personnages ne me parlent pas. Depuis Darjeeling je me rends donc compte que c’était l’unique chose qui me gênait chez lui. Car ces deux derniers films sont très beaux. J’ai toujours eu une réticence à l’animation. Fantastic Mr Fox fait parti de ceux qui pourraient me faire définitivement aimer le genre.


Catégories

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche