Archives pour la catégorie Westworld

Westworld – Saison 3 – HBO – 2020

13. Westworld - Saison 3 - HBO - 2020Sinking bad.

   2.0    J’ai craqué. Il fallait que je souffre jusqu’au bout. Et c’est de pire en pire. La seule satisfaction qu’on tire de cette troisième saison c’est d’assister non plus à dix mais huit épisodes.

     Ce qui me faisait tenir c’était le Far West. Et il a disparu. Il faut dorénavant se coltiner un techno-thriller futuriste à la Matrix, cultivant à outrance le flou artistique, en se déployant aussi bien dans une ville futuriste glaciale que dans un nouveau parc, le Warworld situé dans un village de l’Italie fasciste, que dans le Japon des Samouraïs.

     Un relook/reboot sans intérêt, tant on ne comprend rien à rien, tant on ne sait plus différencier le réel de l’irréel, les humains des robots. Tout y est encore plus terne, désincarné, complètement recroquevillé dans sa petite virtuosité vaine. À l’image d’Aaron Paul, le petit nouveau, qui semble rejouer la même partition que dans Breaking bad.

     Les dialogues sur-écrits sont toujours insupportables. La rafale de rebondissements toujours aussi indigeste. La bande-son de plus en plus lourdingue. C’est horrible.

Westworld – S2 – HBO – 2018

WESTWORLD saison 2Tout est chaos.

   3.0   Un grand NON. C’est quoi cette horreur ? La première saison avait au moins pour elle d’être une promesse folle. Avec de jolies fulgurances dans le pot-pourri. Là, impossible de m’attacher à quoi que ce soit tant c’est un gloubiboulga complètement abscons. J’ai l’impression de lire l’exposé de plusieurs élèves brillants, bordéliques et relous qui s’écoutent parler, à l’image des grandes phrases insupportablement sentencieuses qui jalonnent cette saison. De la branlette !

     C’est tout ce que je ne veux surtout pas voir dans une série. Et encore moins au cinéma – Si je l’évoque c’est que la série semble scander qu’elle fait bien mieux que les films. Je n’y vois que de l’écriture retorse pour rien, formellement c’est indigeste, comme tout Nolan, Christopher ou Jonathan. Quand il y a l’émotion je marche (Interstellar) mais là c’est tout sauf ça, c’est froid comme la pierre. Une matière comme celle-ci transposée par les Wachowski, (pris en exemple car on peut parfois ressentir une démesure proche d’un Sense8) ça aurait été fascinant je pense. Là il ne reste que la bouillie.

     Allez je sauve quand même un épisode, le 8, avec l’indien car tout y est plus à l’os, plus simple, plus émouvant. J’imagine que lorsqu’on aime la série ça doit être quelque chose de beau ce moment. De mon côté, j’ai eu l’impression de parler une heure avec le seul mec pas bourré de la soirée, juste avant qu’il s’en aille et m’abandonne pour deux dernières heures dans un concert de vomi. J’arrête les frais.

Westworld – Saison 1 – HBO – 2016

08. Westworld - Saison 1 - HBO - 2016Rébellion en gestation.

   5.0   À chaud j’aurais sans doute été plus indulgent. Quelques semaines après avoir ingurgité ces dix premières salves d’épisodes c’est une autre affaire. C’est dense, c’est brillant, c’est ambitieux, c’est impressionnant. On est d’accord. C’est un blockbuster intelligent, existentiel, qui recèle d’infinies possibilités. Ok. Reste que c’est globalement très indigeste, poseur et racoleur, casting imposant compris. Beaucoup d’esbrouffe, donc et une saison construite comme une gigantesque publicité, à l’image de ce que ce monde, le parc Westworld, offre.  Surtout, je ne peux m’empêcher, d’y voir qu’un énième ersatz de Lost, transposé dans un univers de western, couplé à un ersatz de Game of Thrones, dans son aspérité épique. Une sorte de rejeton hybride, l’émotion en moins. Car c’est bien le problème : ça ne me procure pas grand-chose. Reste à savoir si je me motive pour mater la deuxième saison ?


Catégories

Archives

octobre 2021
L Ma Me J V S D
« sept    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Auteur:

silencio


shaolin13 |
Silyvor Movie |
PHILIPPE PINSON - ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Playboy Communiste
| STREAMINGRATOX
| lemysteredelamaisonblanche